Hollande vante la laïcité proposée par Marois ( La Presse)

Aller en bas

Hollande vante la laïcité proposée par Marois ( La Presse)

Message par Invité le Mar 17 Déc - 16:10

PAUL JOURNET
La Presse
(Paris) C'est presque un appui officiel à la charte péquiste de la laïcité. Même s'il ne veut pas s'immiscer dans la politique québécoise, le président français François Hollande affirme que l'interdiction des signes religieux est souhaitable.

Permet-elle d'apaiser les tensions dans une société plurielle? «Oui», a-t-il clairement répondu à cette question, lors d'une conférence de presse à l'Élysée avec la première ministre Pauline Marois.

«Nous en avons fait l'expérience, a-t-il poursuivi. Nous avons fait cette loi, qui existe depuis 2004 et qui a été pleinement acceptée, et qui aujourd'hui n'est pas rediscutée. Je n'ai pas à donner de leçons pour d'autres pays, mais je peux donner cet exemple.»

M. Hollande a descendu toutes les marches du palais pour accueillir Mme Marois. Souriant et décontracté, il a accepté de répondre à toutes les questions des journalistes en sa présence. Il n'a pas abordé la laïcité dans sa déclaration d'ouverture, mais il n'a pas non plus cherché à éviter les questions sur le sujet.

Mme Marois ne cachait pas sa joie. «Je vous jure, je vous écoutais François, c'est formidable... Je vous jure que je n'ai pas mis ces mots dans sa bouche, mais ce sont exactement les mêmes que j'utilise au Québec lorsque je parle de notre proposition», a-t-elle lancé aux journalistes.

La charte péquiste de la laïcité aidera le «vouloir bien vivre ensemble», a-t-elle soutenu.

Mme Marois a confirmé qu'elle avait «échangé sur cette question» lors de sa rencontre avec le président français.

Estime-t-elle avoir reçu un appui ou une caution pour son projet? «C'est plutôt un échange sur ce sujet, a-t-elle répondu. Si certains peuvent dire que ce sont des conseils, en tout cas... On nous a dit que les résultats obtenus ici étaient bons, alors moi, ça m'inspire.»

Peu après, M. Hollande a indiqué que la France et le Québec partageaient des «points de vue qui permettent de comprendre pourquoi nous arrivons peut-être au même résultat» en matière de laïcité. «Mais je ne veux pas me mêler de ce qui va peut-être se produire au Québec», a-t-il tenu à préciser.

Le modèle français a toutefois été sévèrement écorché cette semaine par un rapport commandé par le premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Laïcité à la française

Le modèle français n'est pas récent. C'est en 1905 que la France a adopté la Loi de séparation des Églises et de l'État. Elle visait alors surtout à apaiser les tensions entre les différentes branches du christianisme et les athées.

L'article premier de la constitution de la Ve République stipule que la France est «indivisible, laïque, démocratique et sociale», «assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion» et «respecte toutes les croyances».

Le port de signes religieux ostentatoires est interdit aux employés de l'État. Et depuis 2004, il est interdit aussi aux élèves des écoles publiques et privées subventionnées.

«La laïcité, c'est un principe qui permet de vivre ensemble, et donc de respecter bien sûr les convictions et les religions, a expliqué M. Hollande. Mais elles n'ont pas leur place dans les établissements scolaires en tant que signes ostensibles. C'est ce que nous avons, de façon consensuelle, décidé en France en 2004. À l'époque, c'était Jacques Chirac qui était président de la République. J'étais premier secrétaire du Parti socialiste, j'avais participé aux travaux d'une commission qui avait été mise en place, la commission de M. Stasi. Et nous avions voté à la quasi-unanimité ce texte. Aujourd'hui, il est pleinement appliqué et pleinement respecté.»

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/201312/17/01-4721847-hollande-vante-la-laicite-proposee-par-marois.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum